MIRABILIA

Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia

Mise en scène, dramaturgie, scénographie, marionnettes

Alessandra Amicarelli

 

Vidéo

Alessandro Palmeri

 

Musique

Raffaello Angelini

 

Création lumières

Corrado Rea

 

Regard externe

Julie Linquette

 

Techniques

Marionnettes habitées, gaines, théâtre d'ombre, vidéo-projections

«Si les pressentiments des poètes sont vrais, je vivrai..

 

Avec ces mots lancés jusqu’à nous, Ovide conclut les Métamorphoses,

poème qui explore les frontières subtiles entre animal, végétal, minéral, humain et divin.

 

Cette œuvre nous permet de percevoir les provocations que les anciens mythes sans cesse nous proposent sur la question de la place de l’humanité dans le monde.

 

Le spectacle Mirabilia, pour solo marionnettiste conteur, retrace en onze tableaux scéniques de théâtre d’ombre, gaines et vidéo-projections, onze mythes de l’œuvre d’Ovide.

 

La marionnettiste agit comme une force intérieure et invisible, développée du bas vers le haut, telle une force tellurique, et anime des ombres, des gaines et des marionnettes portées en interactivité avec la projection d’images vidéo et la diffusion de musiques originales.

 

La scénographie est en perpétuelle transformation, suivant la narration qui nous fait découvrir sous un nouveau point de vue ces mythes anciens.

 

La respiration du mouvement, le temps dilaté qui permet de percevoir la matière changeante, la course de la vie qui invente toujours de nouvelles stratégies, la pulsation de la nature, l’alternance des forces: la fluidité est le moteur qui anime ce spectacle dans toutes ses métamorphoses.

 

 

 

 

Un spectacle de la Compagnie StultiferaNavis,

coproduction L’Uovo Teatro Stabile di Innovazione (Italie)

Centre Culturel Kulturfabrik (Louxembourg)

2006

 

 

Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia
Mirabilia