DJ'ITANE

DJ'ITANE

URBAN MARIONNETTE

« C'est beau une ville la nuit ! Non ?… 

Parfois, la ville parle.

Elle me parle, je l’entends.

T’entends ?

C’est une bête curieuse la ville, avec plein de têtes et de bras.

Elle a cent bouches de métro qui crient des mots, venus de très très loin…»

 

Voici le rêve d’un homme perdu aux marges de la ville: un rêve qui nous conduit jusqu’au mythe de la fondation, cette histoire qui dit qu’un jeune, pour fonder la première ville, a tué son propre frère.

 

Le spectacle vient ponctuer un long travail de recherche mené depuis 2010 par la compagnie pour questionner la jeunesse et sa place dans l’espace public aujourd’hui.

 

Les marionnettes utilisées sur scène sont les doubles d’adolescents rencontrés au cours d’ateliers.

Par tirages successifs, leurs corps ont été dédoublés, démultipliés.

Du réalisme à la métaphore, ils se sont imprimés dans la matière pour devenir des présences-regards, des témoins de ce voyage dans le corps de la ville.

 

Un travail d’écriture a accompagné tout le processus pour construire un réseau de questions et de pensées.

 

La création vidéo a développé un dispositif de projection d’images graphiques qui réagissent à tous le mouvements sur scène et qui dessine une architecture mouvante de lignes et de mots: une ville qui frémit et palpite au passage de ses habitants rêvés.

Mise en scène, marionnettes, scénographie 

Alessandra Amicarelli

 

Texte

Julie Linquette

 

Création et programmation vidéo

Alessandro Palmeri

 

Musique

Aleksandra Plavsic

 

Lumières

Antoine Lenoir

 

Coréographies

Moira Zappella

 

En scène

Jerome Angius, Fatima Burer Ayade, Marc Duport, Julie Linquette

 

Techniques 

Marionnettes portées taille humaine

Projections vidéo manipulées en direct (Logiciels programmation vidéo: Quartz-composer, Ni-Mate pour l'animation d'une Kinect XBox360, création images 3D: Cinema 4D et Adobe After effect, régie vidéo : TouchOSC su Ipad)

 

Avec l'aide du Ministère de la Culture et de la Communication - aide à la production de la DRAC Champagne Ardenne. 

Avec la participation du dispositif pour la création artistique multimédia et numérique DICRéAM. 

Avec l’aide à la résidence de l’Office Régional Culturel de Champagne-Ardenne (ORCCA) en partenariat avec le Centre Culturel André Dhotel. 

Avec le soutien du Théâtre Aux Mains Nues, dans le cadre de son référencement Lieu compagnonnage Marionnette par le Ministère de la Culture et de la Communication; de l’Institut International de la Marionnette dans le cadre du Programme "Création et Compagnonnage";

de la Maison du geste et de l’image dans le cadre du projet Marion’Halles;

de Anis Gras le lieu de l’autre. 

Une coproduction Théâtre de la Marionnette à Paris.

2013